Retour à l'accueil
Voir mon panier
MON PANIER 0 articles sélectionné(s) - Montant total : 0 €
Faire connaitre ce site Partager sur Facebook
 Accueil   Actus   Présentation   Partenaires   Contacts 
Les actualites


Retrouvez toutes les Actus
en 1 clic !

Nos produits 
 IDEES CADEAUX
 Confort des pieds
 Autour du lit
 Aide à la marche
 Aide au repas
 Confort de vie
 Aide au bain
 Diagnostique
 Rééducation
 Produits Bio et Ecolo
 Incontinence
 Vie quotidienne
 Matériel médical Pro
 Trousse de secours
Nos Sélections 
 Nos coups de coeur
 Nos nouveautés
 Nos promotions
Espace client 


La luminothérapie = contre le blues de l'hiver

Pourquoi notre humeur est-elle si variable?

L'humeur varie avec le temps:
- en fonction de la journée (il y a des individus du matin et d'autres du soir)
- en fonction du mois ( la période prémenstruelle est bien souvent marquée par des modifications du moral
- en fonction des saisons.
Ces variations sont liées à des phénomènes biologiques qui eux-mêmes sont en relation avec la lumière. Le lien entre saison et humeur se fait par l'intermédiaire de la lumière. La lumière agit sur la rétine, qui transmet le signal jusqu'à une petite structure localisée au coeur du cerveau = l'horloge biologique interne.
Au travers d'une multitude de connexions, la lumière va influencer nos rythmes.

On sait aujourd'hui que la lumière du jour déclenche la sécrétion de cortisol, l'hormone du "stress positif" qui mobilise les énergies utiles à la journée.
Le cortisol est indispensable pour avoir la forme lorsqu'on est éveillé. A l'inverse, la lumière du jour empêche la sécrétion d'une autre hormone : la mélatonine.
Impliquée dans l'endormissement et le sommeil, elle est indétectable la journée, elle est à son niveau le plus haut la nuit. Plus le jour est lumineux, plus la nuit est noire, plus il y a des différentiels hormonaux et meilleure est la qualité du sommeil.


En automne et en hiver, les jours sont plus courts (la photopériode diminue) et la luminosité devient plus faible. Cette réduction d'exposition à la lumière a des effets biologiques bien connus et entraîne une baisse d'énergie, un fléchissement de l'humeur, une modification du sommeil et des rythmes biologiques et des troubles du comportement alimentaire.
Une dépression est qualifiée de "saisonnière" lorsqu'elle apparait à l'approche de l'hiver et disparait spontanément au printemps.
Les causes peuvent avoir des origines différentes d'un individu à l'autre. Puisque la pathologie apparait avec la diminution de la longueur du jour, un dysfonctionnement de l'horloge biologique est l'une des hypothèses actuelles.
La luminothérapie est actuellement la méthode de choix pour son traitement.

Qu'est ce que la luminothérapie?


Type de lumière utilisée par la lampe luminothérapie : il s'agit d'un spectre lumineux solaire mais sans infrarouges, ni ultraviolets qui sont nuisibles pour la peau et la cornée. L'unité d'éclairement est le lux.
 
La luminothérapie aussi appelé photothérapie est un moyen naturel, un antidépresseur naturel qui permet de retrouver l'énergie, la bonne humeur et le moral pour les personnes qui souffrent du blues hivernal et se sentent fatiguées, démotivées, sans énergie dès qu'arrive l'automne et l'hiver lorsque les jours raccourcissent.
La luminothérapie est un traitement médical reconnu pour combattre la dépression saisonnière. Elle consiste à s'exposer quotidiennement à la lumière artificielle blanche.

Soyez patient, la photothérapie s'étend sur plusieurs mois. On considère qu'il faut au moins une semaine pour voir apparaitre les débuts d'une réelle amélioration.

Quelle lampe luminothérapie choisir?

Plusieurs types de lampes sont en vente dans le commerce, mais toutes n'ont pas la même efficacité. Les lampes de photothérapie filtrent les UV (rayonnement ultraviolet). Elles ne permettent pas de bronzer, les lunettes de soleil ne sont d'aucune utilité, elles s'avèrent même contre-productives puisque l'objectif est ici de moduler les rythmes biologiques au travers d'un impact sur les cellules de la rétines.
Une bonne lampe ressemble un peu au négatoscope du radiologue: au moins 40cm de largeur sur 30cm de hauteur. La plupart des études qui ont démontré l'efficacité de la photothérapie ont été réalisés avec des panneaux lumineux de forte puissance délivrant environ 10 000 lux au niveaux de l'oeil du sujet.
Les panneaux lumineux à lumière blanche sont les systèmes actuellement recommandés, compte tenu de leur surface d'émission et de leur puissance lumineuse. Le panneaux lumineux doit être palcé à environ 30cm des yeux du patient, dans la direction du regard, mais sans obligation de fixer la lampe (on peut lire, regarder la télévision, travailler ou prendre son repas en même temps).
Le bon moment pour débuter la photothérapie la journée est le matin, tôt si possible.

En dehors des panneaux lumineux standard, on trouve aussi des systèmes plus petits et plus légers. Certains émettent des lumières blanches, d'autres des lumières bleues ou vertes comme le simulateur d'aube.
Le principe de la simulation de l'aube est de simuler le lever du jour grâce à l'augmentation progessive de l'intensité lumineuse avant l'heure de réveil. La lumière du simulateur d'aube en traversant nos paupières indique à la zone centrale du cerveau (hypothalamus) que le jour ce lève afin que notre organisme stoppe la production de mélatonine (hormone somnifère) et de ce fait nous permet de quitter en douceur la phase de sommeil paradoxal. Les fonctions neurovégétatives se mettent en place avec la sécrétion de cortisol (hormone jouant un rôle sur le stress) pour se réveiller sans effort.
Un simulateur d'aube peut réguler l'horloge biologique, diminuer le stress et lutter contre les troubles hivernaux. 


Lampe de luminothérapie réveil simulateur d'aube